mardi 21 mai 2019

A MEME LA PEAU






Lisa GARDNER, Albin Michel, 2019.


On commence donc cette histoire-ci, par une scène de crime particulièrement atroce puisque la victime a été entièrement écorchée post-mortem. L'enquêtrice D.D. Warren est revenue seule le soir après avoir renvoyé les autres enquêteurs chez eux. Elle se fait agresser par le tueur qu'elle n'a pas eu le temps de voir. 

En attendant, elle est dirigée vers une thérapeute spécialiste de la douleur, le Dr. Adeline Glen, qui présente elle-même une particularité génétique: elle ne ressent aucune douleur.
Chaque soir, elle va donc aider D.D. à gérer sa souffrance.
La thérapeute va même s'adjoindre à l'enquêtrice car à bien y regarder, ces crimes ressemblent étrangement à ceux commis 40 ans plus tôt par Harry Day, le père biologique d'Adeline. Et bientôt, sa soeur Shana, devenue meurtrière à son tour,
sera une suspecte plausible même si elle est derrière les barreaux depuis 30 ans.
Aurait-elle pu commanditer ces meurtres et bénéficier de complicité à l'extérieur de la prison ? ou même à l'intérieur ?

« A même la peau » est un thriller à la fois intriguant et absorbant. D'une écriture très agréable, c'est aussi un livre qui se lit facilement.






jeudi 16 mai 2019

L'ETOILE DU NORD

D.B John
Les Arènes
Roman d'espionnage


L’auteur nous fait suivre trois destins  parallèles dans  ce roman dont l'intrigue se  situe à la fois en Corée du Nord et aux Etats-Unis:
Jenna est une universitaire américano-coréenne. Sa sœur jumelle a subitement disparu en Corée sans laisser de trace, il y a de cela plusieurs années.
Jenna sera recrutée en tant qu’agent par la CIA, et apprendra que sa sœur a été enlevée par des membres du régime nord-coréen.
Le colonel Cho , entièrement dévoué au système de Kim Jong il et promis à un bel avenir, se voit lui rattraper par ses origines familiales.
Moon, coréenne âgée vivant dans une colonie pénitenciaire, fait ce qu'elle peut pour survivre, souvent au nez et à la barbe de la police secrète, n’hésitant pas à prendre des risques insensés.
A travers ces trois personnages dont les destins vont se mêler,ce roman glaçant nous fait découvrir un régime dictatorial entièrement verrouillé, où règnent l’oppression et la terreur.



jeudi 2 mai 2019

SIMONE VEIL, L'IMMORTELLE

  Bresson DUPHOT, Marabout, 2018.

 
Retour en album sur la trajectoire d'une battante, une courageuse qui a milité pour la défense des droits de la femme et notamment de celui à disposer librement de son corps.

Le 27 mai 1974, c'est au cours d'un dîner avec le couple Arasse que Madame Veil a été contactée par le Premier Ministre de l'époque, Jacques Chirac. Proposition : qu'elle devienne Ministre de la Santé dans son gouvernement. Objectif : qu'elle défende devant une Assemblée Nationale dominée par des conservateurs intransigeants un projet de loi hautement polémique dépénalisant l'avortement volontaire.

Intelligente, endurcie par les souffrances subies au camp d'Auschwitz-Birkenau en 1944 et dotée d'un sang froid très remarquable, elle est la plus aguerrie pour affronter ces messieurs qui n'entendent pas ménager leurs mots pour la détraquer. Face aux pires insultes, elle n'a jamais lâché prise. Sa force, disait-elle à sa meilleure amie Marceline Rozenberg, c'est sa famille. 
 
Modèle féminin très inspirant, récit et image très captivants.